Les publications sont disponibles en libraire ou directement chez les éditeurs. 

Denis Payette

« Je suis un peintre qui écrit, mais j’aspire de plus en plus à devenir un poète qui peint. »

Image de la couverture du livre Un goût de vanille et d'infiniImageo de la couverture du livre Sinon pour forêt le silenceImage de la couverture de l'anthologie de poésie Là où se rétricit le fleuveImage de la couverture de l'anthologie La poésie prend le métro - L'espoir

Les animaux tristes est un plaidoyer pour la vie. Manifeste d'amour inconditionnel envers tous les êtres vivants. Le poète se fait ici le chantre de la tendresse absolue.

Un goût de vanille et d’infini aborde les thèmes de la mort et de l'amour, de l'enfance, de l'été et de l'espoir. Ces poèmes sont l'écho d'une voix marquée par la douleur, celle d'un être déchiré qui tente de renaître sans cesse au monde et à l'amour, comme si de rien n'était. Ce goût de vanille et d'infini, c'est celui de la vie.

Lire Sinon pour forêt le silence, c'est marcher à pas feutrés dans les dédales du surréalisme, c'est partir à la reconquête de soi-même, c'est étaler sa tristesse au grand jour, sans scrupule et sans pudeur, dans l'espoir d'apaiser un peu son âme. Longue traversée noire et silencieuse, parsemée çà et là de quelques éclats d'or.

Là où se rétrécit le fleuve est une anthologie thématique regroupant les poèmes des finalistes et des lauréats au concours international de poésie organisé à l'occasion du XIIe Sommet de la Francophonie se déroulant à Québec en octobre 2008 dans le cadre du 400e anniversaire de la ville de Québec. Le poème de Denis Payette s’intitule : 3 juillet 1608.

La poésie prend le métro — L’Espoir est une anthologie thématique, sous la direction de Danielle Shelton et Claudine Bertrand, regroupant 96 extraits poétiques diffusés dans le métro de Montréal en 2002/2003.

Image de la couverture de l'anthologie de poésie Forêt de poèmes

Forêt de poèmes est une anthologie thématique, sous la direction de Mélanie Piecha, proposant un bref éventail de textes poétiques illustrant la beauté des arbres et leur importance dans les paysages réels et imaginaires québécois et français.

Publications

Image de la couverture de la revue Estuaire numéro 99 intitulée Le dernier poème du millénaire

Anthologie de plus de cent cinquante textes rassemblés par Jean-Paul Daoust et Mario Savoie. Les poètes sollicités ont chacun publié au Québec au moins un livre dans une maison d'édition reconnue.

Image de la couverture du livre Les animaux tristes

C’est en relisant Le vieil homme et la mer que m’est venue l’idée d’écrire ce recueil. Il m’a semblé que la patience, le courage et la détermination dont faisait preuve le héros d’Ernest Hemingway avaient quelque chose à voir avec l’écriture, avec ces étranges ondulations du calme qui préludent à toute découverte.

Les étranges ondulations du calme

Couverture du livre : Les étranges ondulations du calme, Denis Payette